Kouros et Ghailan capitaine de vaisseau

Simone Fattal

Tour à tour peintre au Liban, éditrice de poésie en Californie et sculptrice aujourd’hui à Paris, la vie de Simone Fattal se présente déjà comme un vaste récit. Elle débute dans les années 70 une carrière de peintre où profondément habitée par les paysages libanais, elle s’attelle à représenter inlassablement, à la limite de l’abstraction, les légères variations de la lumière sur le Mont Sannine de Beyrouth.

Face à la guerre civile qui ravage le Liban, Simone Fattal fuit et s’installe en Californie au début des années 80 puis en France et devient, par hasard, dit-elle, éditrice, en créant et animant depuis 1982 la maison The Post-Apollo Press. Elle se spécialise particulièrement dans l’édition de littérature et poésie expérimentale publiant et traduisant en langue anglaise les travaux d’écrivains européens et arabes.

Simone Fattal n’abandonne pas son activité artistique et se tourne à la même période vers le travail de la terre qu’elle découvre et expérimente à l’Art Institute of California – San Francisco puis auprès du céramiste Hans Spinner installé à Grasse avec lequel elle collabore de nombreuses années. Elle est alors séduite par la capacité de ce matériau à faire émerger des formes simples et hors temps. Ces sculptures frappent par leur caractère premier où s’enchevêtrent profondément l’archéologie, l’histoire de l’art, le politique et le spirituel.

 

Simone Fattal

RETOUR AUX ARTISTES RETOUR AUX ŒUVRES