Cuir de dragon, la cape de Saint-Junien

Laëtitia FORTIN

Diplômée de l’école Boulle, Laëtitia Fortin, designer française de produit & matière qui se situe entre l’artisanat et l’industrie évolue entre le design et les métiers d’art. Formée à la tapisserie d’ameublement, à la menuiserie en bois et au design produit, c’est finalement le cuir que qu’elle manipule au quotidien.

Dans son travail, elle questionne des techniques et savoir-faire traditionnels pour les ancrer dans un contexte contemporain. Son art est le résultat de la rencontre entre le savoir-faire manuel et les outils numériques, entre l’unique et la série. Dans la filière du cuir français, en raison notamment de variations de surfaces, de type rides, cicatrices, changements de teinte, seulement 10% des cuirs sont considérés de premier choix. Un degré dit de perfection qui s’avère être un critère paradoxal compte tenu de la nature vivante du cuir. Le classement et le système de valorisation des peaux ont amené la designer à s’interroger sur les critères de beauté et de qualité du cuir aujourd’hui. À travers ses créations, elle propose donc une réponse à cette question en redéfinissant les critères de beauté et de qualité du cuir en faveur des cuirs imparfaits qui, eux, ont du caractère.

Implantée à Saint-Junien, capitale française du gant de peau, elle conduit une création empreinte des matières d’exception de ce territoire. L’alliance cuir et porcelaine en est la fusion parfaite.

Pour concevoir le projet de La cape de Saint Junien dont elle a eu carte blanche, la designer artisan d’art cuir s’est imprégnée du patrimoine de Saint Junien. La cité gantière a toujours travaillé le cuir. Cette matière fait parti d’une forte identité dont une autre partie s’éveille tous les sept ans à l’occasion des Ostentions limousines. Cette tradition rassemble la population autour d’une procession rendant hommage aux Saints fondateurs de la ville. Inspirée par ces deux facettes du patrimoine de la ville, Laëtitia Fortin a imaginé une suite à l’histoire de Junien :

« Il est connu que Saint-Junien, vers 500 après J.C, réalisa plusieurs miracles sur le territoire. Il délivra les poitevins du feu intérieur qui les brulait. Il chassa plusieurs démons et il débarrassa la région d’un dragon qui dévorait les bêtes ainsi que les humains. Il est moins connu qu’après avoir tué le dragon, Saint-Junien, fière de sa victoire, utilisa la peau de ce dragon pour s’en faire une cape. »

 

Sur une invitation du CRAFT, faite à l’artiste dans le cadre des 25 ans de la structure, Laëtitia Fortin, a eu carte blanche pour imaginer Cuir de dragon, la cape de Saint Junien, une pièce en porcelaine et cuir conçue et réalisée avec le CRAFT Limoges et la Ville de Saint Junien.

Crédit photo : Lionel Mansion

https://www.laetitiafortin.com/

RETOUR AUX ARTISTES RETOUR AUX ŒUVRES