Le CRAFT ouvre ses portes pour les JEMA 2023

Le CRAFT ouvre ses portes pour les JEMA 2023

A l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art 2023, cinq jours durant, le Centre de Recherches pour les Arts du Feu et de la Terre (CRAFT) ouvre ses portes au public.
Depuis 30 ans le CRAFT s’emploie à préserver, voire développer, la place d’honneur de la céramique de Limoges. De nombreux créateurs, designers de projets innovants dans le cadre de résidences d’artistes, mobilisent l’expertise du plateau technique du CRAFT pour fabriquer des pièces combinant la maîtrise de divers savoir-faire.
.
Pourquoi programmer une visite, au CRAFT, lors de cette ouverture exceptionnelle ?
.
> Sensibiliser les jeunes à la création et aux savoir-faire céramiques
(Mer. 29/03 de 10h à 12h – Pour faire suite à une présentation de la structure, et grâce aux échanges avec une médiatrice, les enfants pourront s’imprégner des processus de conception et fabrication des œuvres céramiques. Enfin une découverte de certaines pièces, de la collection, leur retracera le détail des étapes de fabrication – Sur réservation au 05.55.49.17.17)
.
> Découvrir diverses démarches créatives d’artistes reconnus
(Jeu. 30/03 de 10h à 12h – Visite guidée de l’atelier et présentation des œuvres de la collection – Groupes limités à 15 personnes – Sur réservation au 05.55.49.17.17)
.
> Rencontrer les techniciens du CRAFT en démonstrations
(Mer. 29/03 de 14h à 16h – Démonstrations dans les ateliers – groupes limités à 15 personnes – sur réservation au 05.55.49.17.17)
(Jeu. 30/03 de 14h à 16h – Démonstrations dans les ateliers – groupes limités à 15 personnes – sur réservation au 05.55.49.17.17)
.
> Apercevoir les tendances éthiques de production
(Ven. 31/03 de 10h à 12h – Visite guidée et présentation des œuvres de la collection orientées, en conclusion, vers un focus sur l’impact environnemental de la fabrication céramique et les voies, de fabrication responsable, envisagées par les artistes – Groupes limités à 15 personnes – Sur réservation au 05.55.49.17.17)

 


+ de 12 ans, 6-12 ans


Sur rendez-vous, Entrée libre

 

RÉSERVATION PAR E-MAIL coordination@craft-limoges.org OU PAR TÉLÉPHONE AU 05 55 49 17 17.

 

Plus de renseignements: https://openagenda.com/agendas/84530996/events/81875621

 

Découvrez toute la programmation des Journées Européennes des Métiers d’Art: https://www.journeesdesmetiersdart.fr

JULIE NAVARRO I RÉSIDENCE ART & ENTREPRISE

JULIE NAVARRO I RÉSIDENCE ART & ENTREPRISE

JULIE NAVARRO I Résidence Art & Entreprise

Pour la première fois, le CRAFT Limoges a souhaité s’inscrire dans la mise en place d’une résidence en entreprise afin d’accompagner un projet artistique sur son territoire tout en permettant à une entreprise de Nouvelle-Aquitaine de s’impliquer dans une nouvelle dynamique de création.. Ainsi, le CRAFT a invité l’artiste plasticienne Julie Navarro à investir un espace de travail inhabituel et à une PME locale de s’ouvrir au monde artistique de façon concrète et créative. Le montage du projet a donné lieu à de nouvelles collaborations et des rencontres inattendues provoquées par ce dispositif. Indubitablement, l’accompagnement de cette résidence permet à l’équipe du CRAFT de tisser de nouveaux liens localement et de s’ouvrir à de nouvelles pratiques tant artistiques   qu’organisationnelles.

La SAS Bonnichon est une entreprise familiale de marbrerie créée en 1937 qui propose des services professionnels pour débiter et façonner toute sorte de pierres utilisées dans la construction et la décoration. Depuis 2012, Cédric Bonnichon aux commandes a fait le choix de sortir du funéraire et de proposer des créations design. L’équipe composée d’artisans passionnés peut transformer des blocs de pierre brut en produit fini tels que des plans de travail pour la cuisine, des sculptures, des dallages en pierre ou en granit. La marbrerie Bonnichon prend en compte les sujets économiques et sociaux dans son activité en venant en aide à des associations locales. De plus, l’entreprise s’implique dans des actions de développement durable avec la mise en place de code-barres pour la traçabilité de la matière et l’utilisation des chutes de marbre.

Depuis Michel Ange avec le marbre de Carrare, la pierre de manière générale est étroitement reliée aux métiers d’arts, c’est donc tout naturellement que la SARL Bonnichon a répondu de manière positive à l’accueil d’une artiste au sein de son entreprise. L’idée de faire rentrer l’art dans l’entreprise vient de l’envie de s’ouvrir à de nouvelles pratiques et d’offrir un espace d’évasion aux employés. C’est aussi l’occasion pour la société de repenser les process et fonctionnement. Cette ouverture sociale et artistique est perçue comme une chance de se démarquer dans le milieu et d’anticiper les questions d’avenir.

https://marbreriebonnichon-limousin.com/

Entre Paris et la Creuse cette artiste plasticienne développe, à travers ses peintures, sculptures, et performances participatives et dans une démarche en rhizome, un travail sur la perception du vivant, la matérialité des flux, et de la relation.

Découvrez son travail : Portfolio Julie N. 1

http://www.julienavarro.net/

«

J’ai bénéficié d ‘un accueil merveilleux et d’une confiance joyeuse qui m’ont permis de penser mon travail en lien avec le souffle de l’autre, son savoir-faire et désir d’un ailleurs /déplacer les habitudes / penser autrement la matière.

Les entretiens individuels que j’ai organisés au départ de la résidence avec l’ensemble des salariés des deux structures ont sans doute facilité les relations de confiance et inscrit mon travail dans un terrain professionnel complice et propice à la création sereine et engagée.

Cette résidence m’a permis d’une part d’apprivoiser deux matières puissantes et incarnées, la terre, et la pierre, domestiquées respectivement par les éléments Feu et Eau, et la main de l’homme.

D’autres part, les cessions de résidence espacées dans le temps ont produit des étapes différentes = l’observation et l’apprivoisement des matières, les échanges avec les salariés & l’accès à la connaissance des savoir-faire, mes désirs de créations, dessins et concepts, les tests de découpes en marbre, les tests en porcelaine (par trempage de moustiquaires). Une attention a été portée sur les rebus de la marbrerie et récemment sur les déchets de productions de porcelaine.

La résidence a motivé l’étude de différentes pistes de projets et dessins avant d’aboutir à la réalisation de certains tests. Mes récentes recherches se sont concentrées autour de la force relationnelle et énergique du mariage des matières (énergies, veines, sève, texture, lumière) et m’ont amenée à projeter leur rayonnement sensorielle (le visuel, le tactile en particulier) dans un environnement extérieur, jouant sur les effets de lumière, reflets, et stimuli environnementaux.

»

Julie Navarro

Ce dispositif de résidence Art&  Entreprise est piloté par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Nouvelle-Aquitaine en collaboration avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie de la Haute-Vienne.

En 2015, le ministère de la Culture a organisé au Conseil économique, social et environnemental un séminaire autour de la question de la place de l’art et des artistes dans le monde du travail, qui a donné naissance à la charte « Art et mondes du travail ».  Ce séminaire a donné naissance au programme Art & Entreprise qui, depuis 2017  vise à inciter une entreprise à accueillir un artiste sur la base d’un projet validé par les partenaires chefs d’entreprises, comités d’entreprises, institutions culturelles et artistes.
Le ministère de la Culture soutient ce programme avec une triple volonté : aller à la rencontre des hommes et des femmes sur leur lieu de travail, permettre à des artistes de conduire leur recherche artistique, provoquer le dialogue de mondes du travail différents. Ce dispositif est important pour le ministère qui tient à développer des collaborations fructueuses avec les entreprises, petites ou grandes. Elles sont des acteurs essentiels de l’écosystème de la création contemporaine et participent, aux côtés de la puissance publique, au financement de la création, au développement de la carrière des artistes et au rayonnement de la scène française.

https://www.culture.gouv.fr/

Marie Sirgue I Résidence Rétroacronymie

Marie Sirgue I Résidence Rétroacronymie

Le projet Rétroacronymie, ou l’intention de donner un nouveau sens à un ou plusieurs acronymes existants, qui tend à souligner l’importance de la diversité artistique et culturelle présente sur le territoire, est un projet transdisciplinaire et collaboratif qui allie, autour d’une résidence d’artiste : des acteurs de différents domaines. Au travers de cette action inédite qui prend la forme d’une résidence de recherche et de création, le CRAFT et le Syndicat professionnel des émailleurs français (SPEF) entendent se mettre au service d’une artiste, Marie Sirgue, et de la matière, en vue de la création d’une œuvre collaborative à six mains. La rencontre de deux savoir-faire issus de la Capitale des arts du feu, que sont la céramique et l’émail sur métal, avec l’idée d’en donner un nouveau sens et de promouvoir la force du patrimoine vivant néo-aquitain et plus encore de la création artistique contemporaine.
Cette initiative inédite mêlant céramique & émail sur métal donnera l’accès à deux ateliers de production, à une artiste et ainsi développer des espaces partagés de travail, qui permettront une porosité des relations et une ouverture à d’autres pratiques entre les acteurs, ce qui contribuera à créer une forme d’attraction aux matières, savoir-faire et métiers à la fois d’artistes, de céramiste et émailleur.

La recherche artistique est, pour moi, une préoccupation constante et Je n’attends pas des techniciens des solutions, mais plutôt un compagnonnage créatif car comme le disent si justement les frères Larrieu : « L’artiste est l’amateur éclairé qui cherche son chemin au milieu de professionnels. »
Marie Sirgue

L’un des objectifs de ce projet est de favoriser une action de coopération dans le secteur des arts plastiques et visuels, entre des structures impliquées dans la valorisation des savoir-faire et une artiste, et ce au travers de la création artistique. L’intention de l’artiste Marie Sirgue est d’aller à la rencontre de ces matières afin d’en réaliser une oeuvre moderne qui sera ensuite présentée lors d’une exposition. Un reportage photos réalisé par l’artiste Louis Maniquet, illustrera ce travail d’ateliers. Cette action significative tend également à promouvoir les savoir-faire et en ce sens différents temps de médiation seront organisés (initiation à la matière, conférences etc.). Par ailleurs, des actions de sensibilisation aux pratiques méconnues pourraient également être mises en oeuvre auprès des étudiants avec le concours des écoles supérieures et notamment de l’ESSi (L’École européenne supérieure de l’image Angoulême-Poitiers prodigue un enseignement exigeant, diversifié et ouvert mêlant théorie et pratique artistique, en lien avec de nombreux partenaires régionaux, nationaux et internationaux qui favorisent l’insertion de chaque étudiante et étudiant dans le monde de la création artistique contemporaine).

Dans le cadre de la résidence Rétroacronymie, j’ai choisi d‘utiliser le Nail Art, ou l’art de peindre les ongles, pour développer un projet au croisement de l’émail sur métal et de la porcelaine émaillée, questionnant ainsi leurs procédés techniques respectifs, leurs esthétiques (traditionnelle et contemporaine), et leurs champs d’expression au sein d’un monde globalisé. J’ai réalisé qu’entre l’émail sur porcelaine ou sur métal et le vernis à ongle, les gestes des technicien.nes étaient similaires, avec un travail successif de pose de matière et de cuisson. J’ai cherché à rapprocher et mêler ces disciplines, symboliquement, techniquement et esthétiquement. Ce rapprochement est un prétexte pour faire dialoguer, des mondes distincts voire, sur certains aspects, antinomiques. Fingertips Beauty est donc est le fruit d’une mise en commun de différents savoir-faire, une pièce à multiples facettes qui s’expose à la façon d’une onglerie. L’ongle peint n’est plus seulement une parure féminine à fixer sur le bout des doigts mais un outil de rencontres artistiques.

Une enseigne de salon de manucure est réalisée en paillettes de porcelaine et de cuivre. Il y figure une main féminine comme celles dessinées sur les enseignes à LED. Les paillettes agrandies (ø 7,8 cm) seront couleur rubis, blanc irisé et noires mates. Certaines seront en porcelaine émaillée et/ou lustrée et d’autres en émail sur cuivre. Le fond est en rideau de velours ou en flocage noir. Pour les sequins en porcelaine, la réalisation est en cours au CRAFT Limoges. Les sequins en cuivre seront réalisés par Arnaud Jouhannet – Bulle d’Email

Du 21 au 25 novembre 2022, le CRAFT Limoges a accueilli l’émailleure d’art Mauricette Pinoteau pour un workshop au cours duquel a été réalisé une série de 10 ongles en émail sur métal. L’occasion pour cette artiste de montrer ses techniques aux étudiants du CAP- émail sur métal dispensé à l’AFPI Limousin et aux membres du SPEF. Le modèle a été réalisé par Gossip Beauty, une onglerie poitevine spécialisée dans le Nail Art. Ma demande était que la créatrice s’inspire de l’émail sur métal traditionnel limousin, tant dans les motifs que dans les rendus techniques, tout en le transposant dans une esthétique. Chaque ongle de cuivre mesure entre 10 et 13 cm de long.

À la manière d’une manufacture traditionnelle, l’équipe du CRAFT Limoges a réalisé les moules en plâtre pour couler en série d’ongles de porcelaine. Les moules font partie intégrante de l’oeuvre puisqu’à travers eux, c’est la fabrication industrielle de Limoges qui est représentée. La mise en grappe des ongles rappelle les moulages en série des capsules (faux ongles). Une série de 10 ongles sera proposée à différentes manufactures du territoire afin d’obtenir des séries d’ongles décorés selon l’esthétique de chaque maison. Chaque ongle en porcelaine mesure entre 10 et 13 cm de long.

Marie Sirgue

Le CRAFT Limoges est lauréat 2021 de l’appel à projet Contrat de filière du réseau Astre intitulé « Coopération, création & territoires » pour le projet de résidence Rétroacronymie.

En savoir plus: https://reseau-astre.org/contrat-de-filiere/appel-a-projets/

 ACTEURS ET PARTENAIRES :

Marie Sirgue (artiste plasticienne, vit et travaille à Poitiers)

@Marie Sirgue

Louis Maniquet (artiste photographe, vit et travaille à Bordeaux)

@louis_machs

Syndicat Professionnel des Émailleurs Français, co-organisateur de la résidence

@syndicat.spef

Arnaud Jouhannet (émalleur d’art)

Mauricette Pinoteau (émailleure d’art)

Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson (prêt de l’œuvre de Marie Sirgue, intitulée Bleue, tapisserie de basse lisse, chaîne coton, trame en laine réalisée à la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson (2e prix de l’appel à projet 2016)

Émaux Soyer (l’artiste sera accueillie au sein de l’entreprise afin de découvrir le travail de fabrication aux côtés de ses salariés et fera don des matières premières utilisées lors de cette résidence)

Résidence de recherche Alia Mazrooei en partenariat avec l’Institut Français

Résidence de recherche Alia Mazrooei en partenariat avec l’Institut Français

Du 04 au 18 novembre, le CRAFT Limoges accueille Alia Al Mazrooei, designer produit dans le cadre programme Crafting Stories co-produit par l’Institut Français et le département culture et tourisme d’Abu Dhabi en partenariat avec l’Institut Français des Émirats arabes unis et l’INMA. Ce programme de découverte de l’artisanat d’art à la française se découpe en trois parties. Une première étape au CRAFT Limoges où Alia Mazrooei a pu découvrir le travail de la céramique et plus précisément de la porcelaine. Elle a été invitée à visiter les insitutions, musées et partenaires créatifs locaux afin de s’inspirer de l’histoire de la ville et du travail de la porcelaine. Elle sera aussi invitée un temps à la Manufacture de Sèvres pour continuer à développer son projet qui sera produit aux Émirats arabes unis puis exposé en mars 2023 à House of Artisan (Abu Dhabi).

Découvrez le travail de Alia Mazrooei:

Biographie

Instagram

Résidence Souraya Haddad Crédoz en partenariat avec Institut Français

Résidence Souraya Haddad Crédoz en partenariat avec Institut Français

Du 01 octobre au 31 octobre 2022, le CRAFT Limoges accueille l’artiste céramiste Souraya Haddad Crédoz dans le cadre du projet NAFAS . Le dispositif NAFAS (souffle en arabe) est réalisé en partenariat avec l’Institut français avec le soutien du mécène Hermès Liban.

Dans un contexte de crise aigüe qui frappe de plein fouet la scène culturelle libanaise, l’Institut français, l’Association des Centres culturels de rencontre et l’Institut français du Liban se sont associés pour inviter 100 artistes libanais en résidence en France, au travers d’un programme d’urgence « NAFAS », co-financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture.
Les résidences « NAFAS » (de l’arabe سفن » , souffle ») représentent une respiration pour les artistes libanais afin qu’ils puissent maintenir une activité de création dans le cadre d’échanges culturels avec la France. Ce programme vise à soutenir les artistes, créateurs et professionnels de la culture libanais pour des résidences sur l’ensemble du territoire français métropolitain, pendant une durée définie. Il a pour objectif de les accompagner dans le développement d’un projet de recherche et de création, dans tous les secteurs de la création contemporaine. Une centaine d’artistes libanais sont lauréats de cet appel à projet et seront accueillis dans une dizaines de structures hôtes en 2022.

Au cours de sa résidence au CRAFT, Souraya a réalisé des sculptures en terre pour les couler en plusieurs exemplaires en porcelaine. Les techniciens l’ont accompagné dans la découverte du travail de la porcelaine.

« J’en ai réalisé 5 partants d’une forme géométrique pour en arriver à des formes libres organiques. Le processus est passionnant. Sculpter avec l’argile, pour accueillir des formes. Laisser libre court à l’imagination sans être contrainte par une technique particulière. 5 sculptures sont donc nées. Des moules ont été fabriqués avec les bons soins des techniciens du CRAFT Limoges. Plusieurs exemplaires en porcelaine sont sortis, dont quelques émaillés. Le fait de pouvoir sortir un nombre important d’exemplaires grâce aux moules m’a donné l’idée du socle et de la tige pour embrocher les exemplaires en porcelaine en guise de “Totem”. Un projet qui pourra évoluer à l’infini !
Une grande pièce a été réalisé en grès chamotté. En attendant qu’elle sèche, des émaux ont été préparés et y seront appliqués. »   Souraya Haddad Crédoz.

« Ceramic Buffet »

Durant son séjour en France, Souraya a été invitée à présenter une série de plats, tasses, bols, vases et candélabres, composés de différents volumes, couches et formes qu’elle a conçu à la demande de House of Today. Chaque pièce de la collection sert de point focal puissant et délicat à la fois, tandis que les visiteurs explorent les pièces émaillées naturellement pigmentées dans des tons de gris, de beige et de gris perle bleuté. House of Today dévoilera les créations impressionnantes de la céramiste libanaise Souraya Haddad à Paris pendant Paris + by Art Basel.

 

Souraya Haddad Crédoz

Souraya Haddad Crédoz

Biographie

@sourayahaddadceramic

Souraya a d’abord obtenu un diplôme d’architecte, puis une maîtrise en aménagement paysager à l’Université de Montréal. Elle s’est ensuite inscrite à des cours de céramique à l’école Bonsecours, à Montréal, et pratique la céramique depuis lors, avec un contrôle des formes grâce à sa formation en architecture. Souraya se concentre principalement sur le développement de nouvelles formules de glaçage et l’exploration de différentes techniques de sculpture. Sa détermination et ses expérimentations poussées font de chaque pièce un objet unique à connotation poétique. Elle a vécu pendant 12 ans à Montréal et deux ans à Istanbul et a exposé ses pièces dans plusieurs galeries et expositions.

Aujourd’hui elle vit et travaille à Beyrouth où elle est est représentée par la  Galerie Saleh Barakat pionnière depuis 40 ans dans l’art contemporain arabe.

Apprenez-en plus sur le travail de Souraya: ici